Home » Television Shows » UNIS (la toute nouvelle chaîne de télévision au Canada) — Tout franco, tout beau (#226)

UNIS (la toute nouvelle chaîne de télévision au Canada) — Tout franco, tout beau (#226)

Recent Posts

Archives

Il y a un nouveau joueur sur la scène.   “UNIS” est la toute nouvelle chaîne de télévision de langue française – et croyez-moi, qu’elle est différente.

Leur expression fourre-tout : Tout franco, tout beau 

Untitled

(Toutes les images dans ce billet ont été fournies à Québec Culture Blog par UNIS)

Jusqu’à l’introduction d’UNIS sur la scène du monde télévisuel, nos chaînes et réseaux de télévision (de langue française) au Canada étaient soient :

  • des réseaux nationaux, basés de Montréal. Toute programmation “locale” à travers le Canada qu’ils offraient n’était que quelques créneaux horaires assez restreints (Radio-Canada et RDI en sont de bons exemples).  Cela avait l’effet de “projeter” des points de vue axés sur “Montréal” et “le Québec”, ainsi que des points de vue qui favorisaient le Québec, sans présenter l’angle de quelqu’un qui se retrouvait dans les souliers d’une audience Francophone à l’extérieur du Québec.
  • des réseaux plutôt “locaux” qui portaient peu d’intérêt à poursuivre le mis en œuvre d’une programmation à l’extérieur de leur région ou province (TVA et LCN servent de bons exemples).
  • des réseaux ou des chaînes spécialisées (RDS sport, Argent, TFO de l’Ontario, etc.)

Mais l’instant même qu’UNIS a pris l’antenne en septembre 2014, elle a pu bousculer ce mélange de réseaux et de chaînes qui depuis longtemps étaient les seuls à être solidement cimentés dans leur propre terrain.   De ses studios de production basés à Toronto (Ontario), UNIS diffuse une grande diversité de programmation aux intérêts des Francophones et Francophiles de partout au Canada.   Son approche reflète la perspective d’une chaîne qui présente à la fois à son audience l’idée et la réalité d’une seule famille francophone, de Victoria en Colombie-Britannique, jusqu’à St-Jean à Terre-Neuve-et-Labrador.

Son approche nous permet de constater que, pour de larges étendus du pays, le Canada est autant un pays francophone de langue française (dans toutes ses provinces et territoires) qu’il l’est un pays anglophone de langue anglaise (pour d’autres étendus du pays).  UNIS accorde beaucoup d’importance sur la diversité des sociétés francophones du Canada, que ce soit (sans toutefois s’y limiter) :

  • les modes de vie Montagnarde ou Pacifique modernes des Francophones de la Colombie-Britannque,
  • le mode de vie Prairienne moderne des Francophones de l’Alberta et de la Saskatchewan,
  • le mode de vie de la Valée-de-la-Rivière-rouge moderne des Francophones au Manitoba,
  • les modes de vie super-urbaines ou des forêts rurales modernes des Francophones en Ontario,
  • la diversité de plusieurs modes de vie au Québec, ou
  • le mode de vie Atlantique moderne en Acadie.

Avant l’arrivée sur scène d’UNIS, on avait souvent l’impression que nos diverses sociétés Francophones au Canada se gardaient entre eux, et qu’ils portaient des traits plutôt introspectifs (autant les Québécois que les Franco-Albertains, autant les Néo-Écossais que les Ontarois).  Mais UNIS sert de briser, d’un seul coup, ces murs et cette mentalité artificielle.  Cette chaîne nous permet de voir que nous faisons tous partie de la même société, famille, et pays Francophone et Francophile.  Nos enjeux, modes de vie, passe-temps, intérêts, joies, et nos préoccupations sont partagés dans tous les coins du pays.

En écoutant la programmation dans une même journée, on entend les couleurs d’une multitude d’accents français différents – des accents qui reflètent les lieux de tournage à travers le pays.  Au Canada nous n’avons jamais vu une telle chose auparavant.   Pour la première fois dans l’histoire du pays, on peut se voir ensemble les Francophones et Francophiles, d’un océan à l’autre – comme faisant partie d’un tout.

Ce que j’apprécie beaucoup c’est que nous avons également l’occasion de voir très souvent les “Francophiles” du Canada dans les émissions d’UNIS.  À quelques reprises dans ce billet j’ai fait mention de nos “Francophiles”.  Ils nous appartiennent eux aussi.  Ce sont les Anglophones du pays qui ont expressément décidé, de leur propre volonté, de consacrer une partie de leur vie au fait français du Canada.  Ils sont devenus bilingue.   Mais trop souvent ils se voient reprocher pour quelques lacunes dans leur accent, grammaire, ou vocabulaire.  Pourtant, tout ce qui compte pour moi (et tout ce qui devrait importer pour vous aussi) c’est le fait qu’ils sont là – peu importe leur niveau de français.  Ils sont là en grand nombre.  Ils sont nos alliés, et ils sont nos ponts avec le reste du Canada.   Ils se tiennent debout, coude à coude avec les Francophones du pays.  J’en ai déjà parlé dans mon billet qui s’appelle L’Importance du programme d’immersion française au Canada anglophone – pour le Québec.  (À mon avis, ce billet vaut la peine d’être lu).

Lors du tournage des émissions d’UNIS à travers le Canada, ces Francophiles sont présents et on les voit à l’écran.  Ils participent pleinement aux émissions afin que l’on puisse voir les histoires (nos histoires) des Francophones à l’écran.  Comme j’ai dit, c’est du jamais vu dans l’histoire de l’industrie de la télévision au Canada.   J’ai un drôle de sentiment que cette nouvelle chaîne va changer la perspective du Canada pour beaucoup de gens.

La chaîne UNIS appartient au même consortium qui détient “TV5 Québec Canada”.   Les deux sociétés forment une seule société qui s’appelle “UNIS TV5 Québec Canada”, qui en revanche appartient au “Consortium de télévision Québec Canada”.

Ce consortium lui-même appartient à trois de nos diffuseurs publics les plus grands au Canada :

  • CBC/Radio-Canada (le diffuseur public français/anglais et appartient au gouvernement du Canada),
  • TFO (le diffuseur public provincial français qui appartient au gouvernement de l’Ontario),
  • et Télé-Québec (le diffuseur public français qui appartient au gouvernement du Québec).

UNIS est désignée par la CRTC comme appartenant à la catégorie A des chaînes de télévision.  Cela veut dire que chaque abonné du câble au Canada (que ce soit au point le plus au nord de l’arctique, que ce soit le village le plus à l’ouest ou le plus à l’est du pays) doit le recevoir dans le service de base de tous les câblodistributeurs au Canada.  Si vous avez le câble, mais si vous ne la recevez pas, vous pouvez appeler votre câblodistributeur afin de la recevoir.

Personnellement, je crois qu’UNIS a le potentiel de devenir un moyen de programmation bien plus puissant.  La chaîne est encore jeune, et sa programmation n’a pas encore eu le temps d’évoluer.  Mais j’ai le sentiment qu’elle pourrait devenir bien plus importante, en tant que chaîne de télévision — au fur et à mesure qu’elle continue d’évoluer (qui sait, peut-être un jour elle va introduire un component de nouvelles nationales quotidiennes).  Dans ce sens, UNIS pourrait contribuer à définir l’avenir du pays et la façon dont sa population se voit, et ce au cours des prochaines années et décennies.  Seul le temps dira quelle direction elle prendra, mais j’ai un bon sentiment à ce propos.

Sa ligne de programmation nous offre un assez grand éventail d’émissions :

  • des téléromans
  • des programmes pour enfants
  • des émissions et magazines de société
  • des jeux télévisés
  • des émissions de variété
  • des émissions culinaires

Les émissions suivantes sont parmi mes émissions préférées.  Je vous offre les descriptions qui se trouvent au site-web d’UNIS:

Couleurs locales 

C’est un point de rencontre entre les communautés francophones. Accompagné d’un quatuor de chroniqueurs venant des quatre coins du pays, l’animateur Frédéric Choinière s’intéresse aux sujets qui interpellent les francophones, mais aussi aux grands dossiers de l’heure au Canada. C’est un rendez-vous hebdomadaire à la fois instructif et convivial.

001

Ma caravan au Canada – 

Rejoignez Vincent Graton et Damien Robitaille à bord de leur caravane pour une virée complètement folle à travers le Canada.  À chaque escale, rencontrez des gens chaleureux qui aiment leur coin de pays.

002

Canada plus grand que nature  

À pied, en kayak de mer, à vélo de montagne ou en canot de rivière, découvrez les plus beaux parcs canadiens, en compagnie de Patrick Hivon. Que vous soyez passionné de plein air ou promeneur du dimanche, cette émission est pour vous !

003

J’habite ici – 

J’habite ici présente des villes et des villages à travers le regard de leurs habitants franco-ontariens. Entrez dans le quotidien de ces gens attachants, arpentez leur quartier et laissez-vous charmer par la douceur de vivre en français en Ontario.

Balade à Toronto – 

Une série musicale consacrée aux artistes francophones de la relève. Quittant leur coin de pays pour une promenade à Toronto, ils nous offrent des performances et nous livrent leurs confidences captées à la volée au fil de la découverte de la Ville Reine. Le groupe acadien Les Hôtesses d’Hilaire, la Québécoise Chloé Lacasse, le Mehdi Cayenne Club de l’Ontario, le duo franco-albertain Post Script et plusieurs autres se baladent !

Elles pêchent – 

Mordues de la pêche, Louise Laparé et sa grande amie Suzanne Beaudet taquinent le poisson ensemble depuis plus de 18 ans. En exerçant plusieurs types de pêches, d’un plan d’eau à l’autre, elles démontrent que la pêche ce n’est pas sorcier, et que la pratique de ce sport peut être adaptée à toutes les bourses.  Suivez-les, chaque semaine, dans cette odyssée à travers lacs et rivières !

005

Le goût du pays

Bien au courant que la bonne chère est le faible de Vincent Graton, quelques-uns des plus réputés chefs canadiens ont l’ambition de lui en faire voir de toutes les saveurs ! Sur les routes du Canada, de Saint-Jean de Terre-Neuve à Vancouver, notre animateur épicurien se laisse prendre au jeu de la gourmande séduction.

004

Vous pouvez accéder au site d’UNIS en cliquant ici:  http://unis.ca/

Certains vidéos d’émissions peuvent être visonnées ici: http://unis.ca/videos

Prenez le temps d’y explorer un peu.  Lorsqu’on constate que le lancement d’UNIS n’était planifié qu’un an d’avance avec un budget plutôt limité, je crois bien que l’on peut s’entendre que le fruit de leurs efforts est bien évident.

Advertisements

Leave a Reply (Comments shall appear when approved - see "about" section)

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: